Créé en 1967, le réseau des cégeps regroupe 48 établissements d’enseignement publics répartis sur l’ensemble du territoire québécois. Il constitue le premier palier de l’enseignement supérieur au Québec.

Le CÉGEP a la particularité de faire cohabiter l’enseignement préuniversitaire, qui mène à l’université, et l’enseignement technique, qui prépare au marché du travail. Quel que soit le programme auquel ils sont inscrits, les étudiants suivent des cours de formation générale, dont une partie est commune à tous.

De 1967 à 2010, le CÉGEP a permis à plus de 1,6 million de jeunes d’obtenir un diplôme d’études collégiales, dont 44 % en formation technique et 56 % en formation préuniversitaire.

À l’aube de ses 50 ans, ce modèle unique en son genre qu’est le CÉGEP continue de bien nous servir collectivement en contribuant à l’essor du Québec d’aujourd’hui et de demain.

Vidéo
Le Québec occupe la première
place au Canada pour ce qui est de l’obtention d’un diplôme postsecondaire chez les 18-24 ans : près de

d’entre eux possèdent un tel diplôme au Québec, contre 29,9 % en Ontario, 25,5 % en Colombie-Britannique et 25,1 % en Alberta.» Haut
 

Le CÉGEP est un important outil de développement économique, social et culturel qui contribue à la vitalité de son milieu, dans les grands centres comme dans les régions.

Par la formation générale qu’il offre, le CÉGEP forme des citoyens critiques, éclairés et ouverts sur le monde. Par sa formation technique et sa formation continue, il forme une main-d’œuvre qualifiée et précieuse pour les entreprises et les organismes d’ici. Par sa formation préuniversitaire, il est un riche tremplin vers l’université. Par la recherche effectuée en son sein et dans ses centres collégiaux de transfert de technologie, il contribue à l’accroissement du savoir et à l’avancement des sciences.

Parce qu’ils sont eux-mêmes des milieux de vie autant que des lieux de formation pour ceux et celles qui les fréquentent, les cégeps ont à cœur de répondre aux besoins diversifiés et en constante évolution des jeunes en matière de réussite, de persévérance scolaire, de santé et de bien-être.

Vidéo Haut

étudiants obtiennent
leur DEC chaque année.
 

Pour demeurer concurrentielles, les organisations et les entreprises doivent pouvoir compter sur une main-d’œuvre qualifiée, formée selon les dernières avancées de leur secteur économique.

Dans plusieurs domaines, trouver du personnel représente cependant un défi pour les employeurs en raison de l’ampleur de leurs besoins par comparaison avec le nombre de diplômés disponibles. C’est pourquoi les entreprises et les organisations accueillent à bras ouverts les jeunes qui sortent du CÉGEP avec un diplôme.

Tous les programmes techniques offerts au CÉGEP sont élaborés et révisés en collaboration avec le marché du travail, ce qui fait en sorte que les étudiants qui y sont inscrits acquièrent les compétences les plus recherchées par les entreprises.

Donc, non seulement le diplôme collégial débouche sur d’excellentes perspectives d’emploi pour les jeunes, mais en plus, les entreprises qui les engagent se disent très satisfaites de leurs compétences et de l’apport qu’ils représentent au sein de leur équipe.

En fin de compte, tout le monde profite de la qualité bien reconnue de la formation offerte au CÉGEP.

Vidéo
Le taux de placement est de

pour les détenteurs d’un DEC. 84% travaillent dans un domaine en lien avec leur formation. 82% travaillent à temps plein. Haut
 
C

 

Les cégeps sont présents dans toutes les régions du Québec. Par conséquent, ils contribuent à maintenir dans leur communauté des jeunes qui autrement seraient partis étudier ailleurs. Comme il est prouvé que des jeunes qui quittent leur région n’y reviennent souvent pas, le CÉGEP permet aux étudiantes et aux étudiants qui le fréquentent d’étudier près de chez eux, pour ensuite accéder à un emploi à proximité, ou encore poursuivre leurs études à l’université.

Avant de s’installer dans une région, les entreprises prennent en considération le potentiel de main-d’œuvre disponible sur place et l’accessibilité à la formation et au recyclage afin de pouvoir embaucher des techniciens fraîchement formés et de faire en sorte que leur personnel déjà en place puisse mettre à jour ses compétences.

Le CÉGEP procure aux jeunes de chaque région un véritable passeport pour l’emploi tout en stimulant la productivité et la compétitivité des entreprises locales.

Vidéo Haut

des employeurs se disent
satisfaits et reconnaissent les
compétences des diplômés de
la formation technique.